LE ROYAUME EST PARMI VOUS

(Jean 1, 29-34)

 

 

Ces jours qui suivent la fête de la Nativité nous arrivent porteurs d’une énergie nouvelle, d’un grand désir de vivre, et de bien vivre. Déjà le printemps se devine à travers la lumière qui grignote chaque jour des minutes sur la nuit.  On devine dans l’air comme une « Immense Espérance… » 

Une « Immense Espérance » qui m’a frappée de plein fouet hier à la célébration de l’Eucharistie ; elle était véhiculée par les paroles d’un chant : « Allez dire à tous les peuples, le Royaume est parmi vous ».  

J’y retrouvais en quelques mots la mission de tout mon engagement de Laïque associée : missionnaire dans le monde qui m’entoure : mes enfants, mes amis, mes voisins, les rencontres fortuites de chaque jour … Missionnaire par une attitude d’accueil, d’écoute, de tendresse, de fraternité.  Missionnaire par mes faiblesses pardonnées qui deviennent elles aussi montée joyeuse vers le Christ Sauveur. Missionnaire par ma joie de vivre, par mes reprises de courage dans les épreuves à traverser. 

Jean-Baptiste disait en parlant de Jésus, pourtant son cousin : « Je ne le connaissais pas. »  Un peu étonnant tout de même si on suppose que leurs deux mamans, cousines et amies, avaient certainement regardé leurs bambins partager leurs jeux, leurs rêves et peut-être, plus tard, leurs aspirations d’adolescents. 

« Le Royaume est parmi vous ! »   

Avec Jean, il me faut avouer que je ne reconnais pas toujours le Royaume là où il se trouve vraiment.  Je le cherche souvent dans des faits sinon extraordinaires, tout au moins exceptionnels,  des situations hors normes,  des célébrations touchantes, alors que, tel le levain dans la pâte, le Royaume est là, au milieu de mon quotidien.  Il est là, dans l’attention que je dois apporter à mon mari malade, dans les véritables échanges, dans l’acception des opinions divergentes des miennes, dans le choix des mots qui vont me permettre d’exprimer mon opinion tout en évitant de blesser là où c’est inutile.   

« Le Royaume est parmi vous ! »

Il est là dans ces quelques mots venus m’envahir et que je brûle de partager ; il est là dans mon désir d’aimer, il est là dans mon désir d’être, par ma vie, le témoin de l’Immense Espérance du Christ Sauveur. 

Denyse Mostert  04-01-2007