HOMÉLIE pour le deuxième Dimanche de l'Avent - Année B – (Mc. 1, 1-8)

Dimanche 10 décembre 2017

 

 

 Ave, Maria !

 

  

"Commencement de la Bonne Nouvelle de Jésus Christ, Fils de Dieu.

 

" Selon ce qui est écrit dans le prophète Isaie : Voici que j'envoie mon messager devant toi : il préparera ton chemin. Une voix crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez ses sentiers (Mal. 3, 1 ; Is. 40, 3). Jean se mit à baptiser dans le désert, et à proclamer un baptême de conversion pour la rémission des péchés. Vers lui s'acheminaient tout le pays de Judée, tout Jérusalem ; avouant leurs torts, ils se faisaient baptiser par lui dans le Jourdain. Jean portait un vêtement de poils de chameau ; sa taille était entourée d'une ceinture de cuir ; il mangeait des sauterelles et du miel sauvage. Il se mit à proclamer : «Il vient après moi, celui qui est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de délier, en me baissant, la courroie de ses chaussures. Je vous ai baptisés dans l'eau, mais lui vous baptisera dans l'Esprit-Saint. »"


 

Homélie :

 

" Commencement de la Bonne Nouvelle de Jésus Christ, Fils de Dieu. "

 

Au début de son évangile, Saint Marc prend soin de nous annoncer quelle est la teneur du message qu'il est appelé à transmettre à ses lecteurs. Il s'agit en effet de la " Bonne Nouvelle ", traduction littérale du terme grec dont provient notre mot " évangile ". Cette appellation de " Bonne Nouvelle " nous replace d'emblée dans le contexte trinitaire, dans cette dimension mystérieuse de la Divine Trinité. Car la vraie et l'unique " Bonne Nouvelle  ", c'est le Christ lui-même, le Verbe ou la Parole de Dieu qui s'est faite Homme.

 

En Dieu, dans la Divinité elle-même, le Père, qui est la première des trois personnes de la Sainte Trinité, se dit à lui-même, sans cesse et éternellement, cette Parole qui est son Fils, la deuxième personne de la Sainte Trinité. Dieu, en effet, " est esprit " (Jn. 4, 24), et cet Esprit divin ne fait qu'une seule chose divine : il conçoit et il engendre en lui une unique Parole qui l'emplit pleinement. Cette Parole conçue, et engendrée, c'est le Fils de cette divine personne qui est le Père.

 

Tout cela Dieu l'accomplit en lui, c'est-à-dire dans l'Amour, puisque " Dieu est Amour " (1 Jn. 4, 16). Autrement dit, le Père engendre son Fils dans l'Esprit-Saint, qui est l'Amour de Dieu en personne. Or, l'Amour de Dieu est infini et sans limite. Et il vint un temps où l'Amour de Dieu déborda, en quelque sorte, de lui-même et s'épancha dans le monde : ce fut le temps de l'Incarnation, depuis lequel Dieu dit sa Parole, non seulement à lui-même, mais aussi au monde qu'il a créé dans son Amour.

 

" Selon ce qui est écrit dans le prophète Isaïe : Voici que j'envoie mon messager devant toi : il préparera ton chemin. Une voix crie dans le désert : Préparez le chemin du Seigneur, aplanissez ses sentiers (Mal. 3, 1 ; Is. 40, 3). Jean se mit à baptiser dans le désert, et à proclamer un baptême de conversion pour la rémission des péchés. Vers lui s'acheminaient tout le pays de Judée, tout Jérusalem ; avouant leurs torts, ils se faisaient baptiser par lui dans le Jourdain. "

 

Jean le Baptiste a été envoyé par Dieu pour préparer directement le Peuple de Dieu à recevoir cette Parole, qui est le Fils de Dieu en personne. C'est pourquoi il parle, il prêche, il annonce aux hommes la venue du Messie : la parole humaine de Jean-Baptiste sert de préparation à la Parole divine du Christ. Mais la seule parole humaine de Jean-Baptiste ne suffit pas pour préparer convenablement les hommes à recevoir la Parole de Dieu. En effet, ce qui est humain est et restera toujours inférieur à ce qui est divin.

 

Pour recevoir la Parole même de Dieu, il faut donc une préparation qui ne soit pas simplement humaine, mais aussi divine. Cette préparation divine n'est autre que le fait de posséder la grâce de Dieu, ce don divin par lequel l'homme ou la femme est agréable à Dieu et se trouve dans sa faveur et dans son amitié. Il est ainsi clair que la préparation absolue et indispensable pour accueillir pleinement la Parole de Dieu consiste à se purifier de tous ses péchés personnels, ceux dont on est personnellement responsables.

 

" Jean portait un vêtement de poils de chameau ; sa taille était entourée d'une ceinture de cuir ; il mangeait des sauterelles et du miel sauvage. Il se mit à proclamer : « Il vient après moi, celui qui est plus puissant que moi, et je ne suis pas digne de délier, en me baissant, la courroie de ses chaussures. » "

 

Pour préparer le Peuple de Dieu à recevoir la Parole de Dieu, Jean le Baptiste prêcha un baptême de pénitence : pour que la grâce de Dieu remplisse les cœurs, il fallait que le péché en soit exclu. Mais Jean-Baptiste se devait de montrer l'exemple. S'il prêchait la pénitence, il devait être lui-même un pénitent. C'est toute sa personne qui devait être un instrument de prédication. La grâce de Dieu qui était en lui ne pouvait pas rester seulement en son intérieur, mais il fallait qu'elle fût manifestée aussi à l'extérieur, visible par tous, puisque la mission de Jean-Baptiste était précisément de préparer la venue dans le monde de la Grâce des grâces qui est la Parole de Dieu.

 

" « Je vous ai baptisés dans l'eau, mais lui vous baptisera dans l'Esprit-Saint. » "

 

Jean-Baptiste annonce le baptême que Jésus donnera : le baptême dans l'Esprit-Saint. Car c'est bien cet Esprit d'Amour qui purifie l'âme par la rémission des péchés : l'Esprit-Saint est ce Feu d'Amour purifiant et transformant. Dans la Divine Trinité, tout s'accomplit dans l'Amour de Dieu, qui est l'Esprit-Saint : le Père engendre son Fils, qui est sa Parole, dans l'Esprit d'Amour. Pareillement, lorsque Dieu communique à l'homme sa Parole divine, cela s'accomplit dans l'Esprit-Saint qui est Amour.

 

Durant ce temps de l'Avent, préparons donc notre cœur à recevoir la Parole de Dieu, demandons pardon à Dieu pour nos péchés, prions le Seigneur de nous envoyer son Esprit, afin que notre âme soit pure de tout péché, et que, ainsi, la Parole de Dieu vienne en nous et dans le monde entier ! Que Marie, la Mère de Dieu, intercède pour nous et que, par Elle, nous soyons tous baptisés dans l'Esprit-Saint !

 
 Que Dieu vous bénisse, par Marie !

 

                                                                                          Chanoine Dr. Daniel Meynen 

Liturgie pour le 2e Dimanche de l'Avent

Si vous désirez écouter cette homélie, il vous suffit de télécharger le fichier suivant :

http://meynen.homily-service.net/an2006/mp3/b2dimavt.mp3

Bonne lecture et bonne écoute !

 

Découvrez mon nouveau livre : La Communion ecclésiale par l'Eucharistie, disponible sur mon site web :

http://meynen.homily-service.net/franc/commeccl.pdf

Pour nous aider, vous et moi, à mieux vivre notre foi, j'ai rédigé une Profession de Foi que vous trouverez sur mon site, à cette adresse :

http://meynen. homily-service. net/an2006/ mp3/b28dmann. mp3

Bonne lecture ! A bientôt !

Infos : http://meynen.homily-service.net/

Chanoine Dr. Daniel Meynen