Spiritualité Mariale   

 

Marie témoigne à Dieu sa joie et sa reconnaissance.

Revenons auprès de Marie, et prêtons l'oreille aux accents émus de son coeur. Elle va nous apprendre à louer les merveilles de la bonté divine.
Elisabeth lui a dit : Vous êtes bénie entre toutes les femmes ! Vous êtes la gloire de notre sexe !

Que fait Marie ?

Elle s'empresse de rapporter à Dieu la gloire que les créatures lui défèrent. Remarquons qu'elle ne feme pas les yeux sur ce qui, en elle, a excité l'admiration d'autrui ; elle en fait hommage à Celui qui en est l'auteur.

Telle est la méthode des vraies actions de grâces.

Tenons pour certain que la bonté divine éprouve un grand attrait à répandre ses dons sur les coeurs disposés à lui en attribuer toute la gloire.

Mon coeur est ravi de joie, continue Marie. Pourquoi ? Parce que Dieu a daigné me regarder, dit-elle.

Ainsi donc, il suffit d'un regard de Dieu pour mettre tout en joie dans une âme humble, pieuse et pure. Marie met en parallèle son extrême bassesse et l'extrême grandeur de Dieu ; elle se confond . 
Celle qui était pauvre et de basse condition vient d'être élevée aux honneurs divins ! Elle a raison de dire : Toute génération me proclamera bienheureuse.

Approchons-nous d'elle ; nous appartenons aux générations dont elle parle. A l'exemple d'Elisabeth, venons la proclamer bienheureuse.

 

Magnificat

 

Mon âme exalte le Seigneur,
exulte mon esprit en Dieu, mon sauveur !

Il s'est penché sur son humble servante ;
désormais tous les âges me diront bienheureuse.

Le Puissant fit pour moi des merveilles ;
Saint est son nom !

Son amour s'étend d'âge en âge
sur ceux qui le craignent.

Déployant la force de son bras,
il disperse les superbes.

Il renverse les puissants de leur trônes,
il élève les humbles.

Il comble de bien les affamés,
renvoie les riches les mains vides.

Il relève Israël, son serviteur,
il se souvient de son amour,

de la promesse faite à nos pères,
en faveur d'Abraham et de sa race, à jamais.

                                                     
    

Magnificat *

anima mea Dominum,
- Et exsultavit spiritus meus * in Deo salutari meo ;
- Quia respexit humilitatem ancillae suae, * ecce enim ex hoc beatam me dicent omnes generationes.
- Quia fecit mihi magna qui potens est, * et sanctum nomen ejus.
- Et misericordia ejus a progenie in progenies * timentibus eum.
- Fecit potentiam in brachio suo, * dispersit superbos mente cordi sui,
- Deposuit potentes de sede, * et divites dimisit inanes.
- Suscepit Israel, puerum suum, * recordatus misericordiae suae.
- Sicut locutus est ad patres nostros, * Abraham et semini ejus in saecula.